Chroniques d’un racisme ordinaire

Il s'agit du logo de la campagne "Chroniques du racisme ordinaire" de Lunaria.

Grazia Naletto

Entre le 1er janvier 2008 et le 31 mars 2020, Lunaria a documenté 7 426 cas de racisme ordinaire, résumés dans cinq livres blancs sur le racisme en Italie publiés chaque année. Dans le cinquième livre blanc Chroniques du racisme ordinaire en Italie, les plus récents cas documentés sont racontés avec cinq contributions d’analyse introductives et vingt-deux histoires exemplaires, choisies parce qu’elles ont eu un processus judiciaire important ou parce qu’elles montrent les différentes formes que peut prendre l’interaction entre discours, politiques et comportements sociaux discriminatoires. L’analyse est rendue possible grâce à la campagne et au travail quotidien de veille, de signalement, d’information et de sensibilisation mené par le site www.cronachediordinariorazzismo.org .

Il s'agit du logo de la campagne "Chroniques du racisme ordinaire" de Lunaria.
Logo de la campagne « Chroniques du racisme ordinaire »

Le thème au cœur du cinquième livre blanc est l’imbrication étroite, systémique et perverse des mauvais mots de ceux qui comptent, des représentations déformées de ceux qui racontent, des délits violents de ceux qui commentent en ligne et de la violence raciste physique exercée individuellement, en groupe ou, peut-être, en utilisant le pouvoir découlant d’un rôle institutionnel. La version anglaise du cinquième livre blanc, ainsi que les détails de la campagne « Chronicles of Ordinary Racism » sont disponibles sur http://www.cronachediordinariorazzismo.org/english/.